Home Aktualitet Albanie: manifestation à Tirana après la destruction du Théâtre national

Albanie: manifestation à Tirana après la destruction du Théâtre national

nga Sonila Osmanaj

Plusieurs milliers d’Albanais ont manifesté ce lundi 18 mai contre une dérive dictatoriale du Premier ministre socialiste Edi Rama, après la destruction du Théâtre national.

Avec notre correspondant à Tirana, Louis Seiller

« Scène de crime ». Le long du boulevard principal de Tirana, des manifestants déploient une longue banderole. Derrière eux se trouvent les ruines du Théâtre national, où l’on aperçoit des affiches et des costumes de scène. La destruction du théâtre par les autorités à 4h30 du matin dimanche a choqué beaucoup d’Albanais. « Moi, j’appréciais beaucoup ce bâtiment. C’était l’un des lieux où on pouvait s’évader. On a grandi avec ce théâtre. Ce lieux devait continuer à vivre, pour nous, pour les générations futures, pour l’histoire, pour tout », proteste, en pleurs, Viktori, une architecte de 56 ans.

Depuis près de deux ans et demi, l’avenir de ce théâtre construit en 1939, était devenu l’un des symboles de l’opposition à la politique du gouvernement du socialiste, Edi Rama. Son projet de nouveau théâtre était rejeté par la plupart des comédiens, mais aussi par la société civile et les partis d’opposition. Le comédien et réalisateur, Robert Budina accuse les autorités d’être corrompues et de ne pas respecter les lois du pays : « Ils ont un autre projet là. Ils ne voulaient pas construire un nouveau théâtre mais des tours. Du business. C’est ça le but du gouvernement. »

Alors que les mesures drastiques pour lutter contre la pandémie de Covid-19 ne sont toujours pas levées, les manifestants n’hésitent pas à parler de dérive dictatoriale. Cherchant à minimiser la portée de cette destruction, les autorités ont appelé au calme et à la réconciliation. La construction du nouveau théâtre a été évaluée à 30 millions d’euros.

Lajme te ngjashme

WhatsApp Na Shkruani!